Une classe de 6ème à la découverte de l’histoire de l’île au travers de l’archéologie

Fait rarissime sur l’ile, des travaux de construction ont mis à jour des vestiges de l’époque suédoise, en plein cœur de Gustavia. L’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) dépêche alors quelques archéologues qui y investissent les lieux, mettant à l’arrêt les travaux le temps de leurs investigations.

L’Association St-Barth Héritage n’a pas laissé passer cette occasion si exceptionnelle de rapprocher les jeunes de l’histoire de l’île où ils vivent. Ayant obtenu une autorisation d’accès pour un groupe d’élèves, elle s’est coordonnée avec les professeurs d’histoire-géographie-EMC et de SVT de la classe de 6ème A, Mmes BONNEAU et NOPOLY, afin de mettre en place une activité pédagogique alliant histoire de l’île et archéologie.

Malgré la pluie et la boue, les élèves ne se sont pas fait priés pour aller à la rencontre, au milieu des fouilles, de Mme BOLLÉ, archéologue à l’Inrap. Au travers d’échanges très intéressants et d’une multitude de questions, les élèves ont eu un aperçu des différentes tâches accomplies par un archéologue, de la fouille, en passant par l’analyse des objets trouvés, pour en arriver la réflexion scientifique qui en découle.

Merci aux membres de l’Association St-Barth Héritage et Mme BOLLÉ pour leur collaboration au service des jeunes.


Les collégiens aux rencontres de la sécurité à St-Barthélemy

Dans le cadre de leurs parcours avenir et citoyen, des élèves du collège ont pu se rendre aux “rencontres de la sécurité à St-Barthélemy” qui se sont déroulées le vendredi 11 octobre 2019.

Au travers des stands de la SNSM pour les secours en mer, l’ATE pour la police de l’environnement, la croix rouge et l’AFPS971 pour la formation au secourisme, en passant par le Service Territorial d’Incendie et de Secours, les gendarmes, la police territoriale, la police de l’air et des frontières ainsi que les garde-côtes, nos élèves ont pu découvrir le rôle de chaque acteur de la sécurité. En plus de la découverte de différents véhicules et la visite de la vedette des douanes, ils ont pu également participer à des démonstrations dynamiques telles que reconstitution d’une scène de crime, démonstration d’interpellation et d’actions de secourisme et utilisation de lunettes de simulation de consommation d’alcool.


CHARTE MULTIMEDIA

PRÉAMBULE

L’établissement s’efforce d’offrir à ses élèves les meilleures conditions de travail, notamment avec l’outil informatique : matériel, logiciels, réseau interne et internet. Son usage participe à la formation de l’élève ainsi qu’à l’action pédagogique des enseignants. Chaque élève dispose d’un droit d’utilisation des services proposés par l’établissement. Toutefois, l’ampleur de l’équipement et la complexité de sa gestion suppose de chacun le respect du matériel et de certaines règles de fonctionnement. Le non respect de ces règles peut nuire gravement au travail de chacun. Pour le confort de tous, le respect de cette charte et du règlement intérieur est une obligation qui s’impose à chaque utilisateur de l’informatique.

L’établissement utilise des techniques de protection pour empêcher l’utilisateur d’accéder à des informations illégales ou non destinées à un jeune public.

L’établissement peut procéder à des contrôles réguliers ou occasionnels pour vérifier que le réseau est utilisé dans le respect des règles établies. Les élèves sont donc informés qu’en cas de comportement douteux, le responsable du réseau peut, à tout moment, vérifier les journaux d’accès à internet et savoir quels sites ont été visités et par quel utilisateur. Ces contrôles ne remettent pas en cause la confidentialité des messageries. L’établissement garantit également la protection des données à caractère personnel.

Il est rappelé la nécessité de respecter la législation

En matière de propriété intellectuelle :

La protection de la propriété intellectuelle et des droits des auteurs impose qu’il soit interdit de copier, d’échanger et diffuser de la musique, des vidéos, des logiciels, des jeux vidéos ou toute autre œuvre de l’esprit depuis le réseau de l’établissement.

En matière de droits de la personne :

Le respect des droits de la personne et de l’enfant impose qu’il soit interdit d’utiliser le réseau informatique du collège pour véhiculer des injures ou, d’une manière générale, porter atteinte à l’honneur et à la vie privée d’autrui (interdiction de diffuser de fausses informations concernant autrui et de divulguer des renseignements d’ordre personnel).

En matière de crimes et délits :

Interdiction de visionner ou de diffuser des documents à caractère raciste, xénophobe, religieux, pédophile, pornographique ou incitant à toute forme d’actes illégaux (consommation de drogue, apologie de crimes…)

Il est convenu ce qui suit

Respect du matériel et des procédures d’utilisation

Le matériel informatique est fragile ; il doit donc être manipulé avec précaution et dans le respect de certaines procédures, à savoir :

  • Fermer correctement les logiciels que l’on utilise
  • Ne pas effacer de fichiers autres que les documents personnels
  • Ne modifier en aucun cas la configuration des ordinateurs ; il est notamment interdit d’installer ses propres logiciels sur les ordinateurs du collège ou de chercher à altérer les installations faites sur le réseau du collège.
  • Ne pas éteindre les ordinateurs sans l’accord du professeur
  • Faire appel à un professeur ou à un responsable en cas de problème sur l’ordinateur ou de doute quant à son utilisation.

Utilisation des imprimantes

L’impression d’un document ne se fait qu’avec l’accord et sous le contrôle d’un enseignant. Elle doit systématiquement être précédé d’un aperçu avant impression afin d’éviter les tirages inutiles. Il est interdit d’imprimer plusieurs exemplaires d’un même document. Si besoin est, des photocopies du document à reproduire pourront être faites.

Copies de programmes

La loi interdit les copies de programme à l’exception des copies de sauvegarde ; il est donc rigoureusement interdit de copier les programmes ou logiciels installés sur le réseau du collège et ce quel qu’en soit le motif.

Accès à internet

La consultation du réseau mondial ne peut se faire que dans le cadre d’un cours ou sous le contrôle d’un enseignant. Le documentaliste peut donner un droit d’accès momentané à un élève pour effectuer une recherche précise. L’élève s’engage alors à ne consulter internet que pour la recherche qu’il a précisé ou qui a été fixé par l’enseignant.

En matière de messagerie, une boîte aux lettres pédagogique est mise à la disposition des élèves à des fins scolaires. L’utilisation de ce service pour des correspondances privées n’est donc pas autorisée. De même, l’utilisation des boîtes personnelles est interdite. Enfin, l’accès aux “chats” et aux “forums” n’est possible qu’à la demande expresse d’un enseignant et sous sa responsabilité, dans le cadre d’une action éducative le justifiant.

L’informatique au CDI

Les règles ci-dessus sont applicables au CDI. L’utilisation des postes du CDI ne se fait qu’avec l’accord et sous le contrôle du documentaliste pour consulter le BCDI (fond documentaire de la bibliothèque), visionner des cédéroms, accéder à internet ou faire un travail précis exigé dans le cadre des cours.

Accès aux salles informatiques

Les élèves ont accès aux salles disposant d’installations informatiques dans le cadre des cours, et au CDI également pendant les heures de permanence. Des élèves peuvent néanmoins être admis dans une salle en dehors des heures de cours, mais toujours sous le contrôle d’un enseignant ou d’une personne étant à même d’assurer efficacement la surveillance.

Le non respect d’une de ces règles entraînera, selon la gravité des faits, les sanctions suivantes :

  • Avertissement de l’utilisateur concerné
  • Interdiction momentanée d’accès à l’outil informatique en dehors des impératifs fixés par les cours
  • Interdiction permanente d’accès à l’outil informatique en dehors des impératifs fixés par les cours
  • Rapport disciplinaire
  • Poursuites pénales en cas d’infraction à la loi

Autorisation de publication de l’image

Au cours des travaux pédagogiques, la photo de votre enfant dans un groupe est susceptible d’apparaître sur différents supports : revue, journal, plaquette d’information, site internet, intranet de l’établissement, publication en ligne associée à l’établissement.

L’article 9 du code civil et l’article 226-1 du code pénal prévoient le droit au respect à la vie privée et du droit à l’image. L’autorisation de publier une photo d’un élève mineur est prévue par l’article 371-2 du code civil. Votre accord est nécessaire et vous pouvez l’annuler à tout moment à votre convenance.


Bienvenue

Situé à Gustavia, chef-lieu de l’île de St-Barthélemy, le Collège Mireille CHOISY est l’unique établissement publique secondaire de Saint Barthélemy.

Sous sa dénomination «Collège», l’établissement cache la particularité d’accueillir en son sein une classe de 2nde Générale et Technologique et d’être l’établissement support du Centre d’Apprentissage de St-Barthélemy (CAPSBH).