LISTE DES FOURNITURES SCOLAIRES ET CALENDRIER ANNÉE SCOLAIRE 2022-2023

 

Retrouvez également le calendrier de rentrée du Collège Mireille CHOISY :


L’établissement

Situé au cœur de Gustavia, chef-lieu de l’île de St-Barthélemy, le collège Mireille CHOISY est l’unique établissement publique secondaire présent sur l’île. C’est en honneur de celle qui l’a créé et dirigé durant de nombreuses années que l’établissement porte cette dénomination.   Qui était Madame Mireille CHOISY?

Il accueille les élèves issus des 3 écoles du 1er degré de l’île mais aussi des flux saisonniers liés à l’activité touristique de St-Barthélemy. De ce fait, l’établissement accueille des élèves à tout moment de l’année scolaire.

Sous sa dénomination « Collège », l’Établissement cache quelques particularités :

  • Il accueille en son sein une classe de 2de Générale et Technologique offrant la possibilité de suivre 2 options : Arts Plastiques et STL (Sciences et Techniques de Laboratoire)
  • Il est l’établissement support du Centre de Formation par Apprentissage de St-Barthélemy (SAPSBH), offrant de multiples formations en CAP et BACPRO
  • Les dispositifs UPE2A (Unité Pédagogique pour Elève Allophones Arrivants) et ULIS (Unité Locale d’Insertion Scolaire) permettent à l’Etablissement de prendre en charge et de mener à la réussite les élèves à besoins particuliers
  • Une section sportive SURF est développée en lien avec les associations.
  • L’option 2ème langue Espagnol en 6eme
  • Des classes « bilingues » en expérimentation permettent aux élèves de suivre des enseignements en langue française et en langue anglaise dans certaines disciplines
  • Le collège participe aux actions mises en place au niveau du territoire

 


CHARTE MULTIMEDIA

PRÉAMBULE

L’établissement s’efforce d’offrir à ses élèves les meilleures conditions de travail, notamment avec l’outil informatique : matériel, logiciels, réseau interne et internet. Son usage participe à la formation de l’élève ainsi qu’à l’action pédagogique des enseignants. Chaque élève dispose d’un droit d’utilisation des services proposés par l’établissement. Toutefois, l’ampleur de l’équipement et la complexité de sa gestion suppose de chacun le respect du matériel et de certaines règles de fonctionnement. Le non respect de ces règles peut nuire gravement au travail de chacun. Pour le confort de tous, le respect de cette charte et du règlement intérieur est une obligation qui s’impose à chaque utilisateur de l’informatique.

L’établissement utilise des techniques de protection pour empêcher l’utilisateur d’accéder à des informations illégales ou non destinées à un jeune public.

L’établissement peut procéder à des contrôles réguliers ou occasionnels pour vérifier que le réseau est utilisé dans le respect des règles établies. Les élèves sont donc informés qu’en cas de comportement douteux, le responsable du réseau peut, à tout moment, vérifier les journaux d’accès à internet et savoir quels sites ont été visités et par quel utilisateur. Ces contrôles ne remettent pas en cause la confidentialité des messageries. L’établissement garantit également la protection des données à caractère personnel.

Il est rappelé la nécessité de respecter la législation

En matière de propriété intellectuelle :

La protection de la propriété intellectuelle et des droits des auteurs impose qu’il soit interdit de copier, d’échanger et diffuser de la musique, des vidéos, des logiciels, des jeux vidéos ou toute autre œuvre de l’esprit depuis le réseau de l’établissement.

En matière de droits de la personne :

Le respect des droits de la personne et de l’enfant impose qu’il soit interdit d’utiliser le réseau informatique du collège pour véhiculer des injures ou, d’une manière générale, porter atteinte à l’honneur et à la vie privée d’autrui (interdiction de diffuser de fausses informations concernant autrui et de divulguer des renseignements d’ordre personnel).

En matière de crimes et délits :

Interdiction de visionner ou de diffuser des documents à caractère raciste, xénophobe, religieux, pédophile, pornographique ou incitant à toute forme d’actes illégaux (consommation de drogue, apologie de crimes…)

Il est convenu ce qui suit

Respect du matériel et des procédures d’utilisation

Le matériel informatique est fragile ; il doit donc être manipulé avec précaution et dans le respect de certaines procédures, à savoir :

  • Fermer correctement les logiciels que l’on utilise
  • Ne pas effacer de fichiers autres que les documents personnels
  • Ne modifier en aucun cas la configuration des ordinateurs ; il est notamment interdit d’installer ses propres logiciels sur les ordinateurs du collège ou de chercher à altérer les installations faites sur le réseau du collège.
  • Ne pas éteindre les ordinateurs sans l’accord du professeur
  • Faire appel à un professeur ou à un responsable en cas de problème sur l’ordinateur ou de doute quant à son utilisation.

Utilisation des imprimantes

L’impression d’un document ne se fait qu’avec l’accord et sous le contrôle d’un enseignant. Elle doit systématiquement être précédé d’un aperçu avant impression afin d’éviter les tirages inutiles. Il est interdit d’imprimer plusieurs exemplaires d’un même document. Si besoin est, des photocopies du document à reproduire pourront être faites.

Copies de programmes

La loi interdit les copies de programme à l’exception des copies de sauvegarde ; il est donc rigoureusement interdit de copier les programmes ou logiciels installés sur le réseau du collège et ce quel qu’en soit le motif.

Accès à internet

La consultation du réseau mondial ne peut se faire que dans le cadre d’un cours ou sous le contrôle d’un enseignant. Le documentaliste peut donner un droit d’accès momentané à un élève pour effectuer une recherche précise. L’élève s’engage alors à ne consulter internet que pour la recherche qu’il a précisé ou qui a été fixé par l’enseignant.

En matière de messagerie, une boîte aux lettres pédagogique est mise à la disposition des élèves à des fins scolaires. L’utilisation de ce service pour des correspondances privées n’est donc pas autorisée. De même, l’utilisation des boîtes personnelles est interdite. Enfin, l’accès aux “chats” et aux “forums” n’est possible qu’à la demande expresse d’un enseignant et sous sa responsabilité, dans le cadre d’une action éducative le justifiant.

L’informatique au CDI

Les règles ci-dessus sont applicables au CDI. L’utilisation des postes du CDI ne se fait qu’avec l’accord et sous le contrôle du documentaliste pour consulter le BCDI (fond documentaire de la bibliothèque), visionner des cédéroms, accéder à internet ou faire un travail précis exigé dans le cadre des cours.

Accès aux salles informatiques

Les élèves ont accès aux salles disposant d’installations informatiques dans le cadre des cours, et au CDI également pendant les heures de permanence. Des élèves peuvent néanmoins être admis dans une salle en dehors des heures de cours, mais toujours sous le contrôle d’un enseignant ou d’une personne étant à même d’assurer efficacement la surveillance.

Le non respect d’une de ces règles entraînera, selon la gravité des faits, les sanctions suivantes :

  • Avertissement de l’utilisateur concerné
  • Interdiction momentanée d’accès à l’outil informatique en dehors des impératifs fixés par les cours
  • Interdiction permanente d’accès à l’outil informatique en dehors des impératifs fixés par les cours
  • Rapport disciplinaire
  • Poursuites pénales en cas d’infraction à la loi

Autorisation de publication de l’image

Au cours des travaux pédagogiques, la photo de votre enfant dans un groupe est susceptible d’apparaître sur différents supports : revue, journal, plaquette d’information, site internet, intranet de l’établissement, publication en ligne associée à l’établissement.

L’article 9 du code civil et l’article 226-1 du code pénal prévoient le droit au respect à la vie privée et du droit à l’image. L’autorisation de publier une photo d’un élève mineur est prévue par l’article 371-2 du code civil. Votre accord est nécessaire et vous pouvez l’annuler à tout moment à votre convenance.


Photo de Mme Mireille CHOISY

Qui était Madame Mireille CHOISY?

Mireille CHOISY (PAJOT de son nom de jeune fille) est née à Pointe-à-Pitre le 12 juin 1909, de père et de mère guadeloupéens.

Scolarisée du cours préparatoire au brevet élémentaire à l’Externat Saint-Joseph de Cluny à Pointe-à-Pitre, elle obtient son « Brevet de Capacité Élémentaire » en juillet 1926. Admise à l’École Normale de Pointe-à-Pitre, elle sort diplômée du « Brevet de Capacité Supérieur » en juillet 1929.

C’est en octobre 1929 que Mireille PAJOT, alors jeune institutrice, arrive à Saint-Barthélemy où elle est nommée à l’École Laïque de Lorient. Elle n’y passe qu’une année, car en 1930, le délabrement du bâtiment l’oblige à demander des réparations urgentes qui sont entreprises. Elle sera alors nommée à l’École des Filles de Gustavia où elle reste jusqu’en 1934.

Cette même année, Mireille PAJOT devient Mireille CHOISY en épousant Monsieur Michel CHOISY. Elle suit son mari pendant deux ans à Marie-Galante où elle enseigne d’abord au primaire ensuite au Cours Complémentaire.

En 1936, Mireille CHOISY revient à Saint-Barthélemy où elle enseigne quelques temps à l’École Laïque de Colombier. Un an plus tard, elle est nommée Directrice de l’École Primaire Mixte de Gustavia. Pendant de nombreuses années, elle va enseigner et diriger l’établissement.

Le 2 juillet 1956, elle reçoit la « Croix du Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques ».

 

UNE FEMME TENACE…

En 1959, elle réussit à faire ouvrir à Gustavia un Cours Complémentaire dont elle prend la direction tout en continuant d’ailleurs de diriger l’École Primaire. Cet événement reste très important dans l’histoire de l’enseignement à Saint-Barthélemy car, pour la première fois, les élèves ont la possibilité de fréquenter sur place les classes du 1er cycle du 2nd degré (classes allant de la 6ème à la 3ème).

En juillet 1964, Mireille CHOISY est promue « Officier dans l’ordre des Palmes Académiques ».

Mais le Cours Complémentaire, qui se dénommera plus tard « Collège d’Enseignement Général / CEG » puis « Collège » tout court, se promène des salles de l’ancienne mairie (dans le bureau du maire) à celles du tribunal (bâtiment qui était situé à côté de l’ancien Monument aux Morts) et même l’ancienne centrale électrique (SPEDEG). Mireille CHOISY veut, pour les élèves, des locaux neufs et définitifs. Elle se bat sans relâche et finalement décide la commune à réaliser la construction qui abrite le Collège actuellement.

En 1974, elle obtient sa mise à la retraite dont elle ne profitera pas longtemps. Après avoir enseigné pendant 42 ans à Saint-Barthélemy et deux années à Grand-Bourg de Marie-Galante, elle se préparait à jouir d’une retraite bien méritée. Malheureusement, après une courte maladie, elle décède le 25 juin 1975.

ET APRÈS… ?

Un peu plus tard, le Conseil d’Établissement a voulu ainsi rendre hommage à une très grande figure de l’histoire de l’enseignement à Saint-Barthélemy en dénommant l’établissement « Collège Mireille CHOISY ». C’est en janvier 1978 que la plaque portant l’inscription « Collège Mireille CHOISY » est dévoilée en présence de Monsieur le Recteur de l’Académie.